Un outil pour décider

Un vrai coup de cœur : au mois de septembre dernier à Londres, un petit livre dans les rayons me fait de l’oeil. C’est un petit livre noir avec un titre amusant : Le Livre des décisions. Le concept est hyper simple : c’est un catalogue de modèles de pensée qui va de Swot (page 14) au modèle de la Niche (page138) ou au modèle de la Diffusion (page 116).

Le modèle du gruyère

Par exemple, le modèle du gruyère (page 88) permet de comprendre pourquoi la sécurité est toujours mise en danger par une succession d’erreurs et non pas par une seule erreur qui aurait été prévisible.

Le livre a été conçu comme un objet d’accompagnement. Ce n’est pour une fois pas un livre à lire car c’est un livre à garder sous la main, à feuilleter… Pour bien l’utiliser, il faut le prendre puis le poser, tourner les pages dans un sens puis dans l’autre. En réalité, c’est un objet qui permet de regarder les questions qui nous préoccupent sous des angles différents. En bref, un outil pour réfléchir !

La vérité sur la motivation

Je suis en train de travailler au lancement d'un livre que je suis fier de publier le mois prochain : La vérité sur ce qui nous motive. Il s'agit de la traduction du livre de Dan Pink : Drive. Attention, ce livre peut changer votre vision du management. 

Nous aurons l'occasion de vous présenter le livre plus en détail mais j'avais envie de partager ce petit dessin animé (malheureusement en anglais).  

David Gilmour, l’auteur du Film Club à Paris.

C'est un de nos coups de cœur aux éditions Leduc : Le Film Club. L'auteur, David Gilmour y raconte comment il s'est rapproché de son fils à un moment particulièrement sensible de l'adolescence.

David Gilmour nous résume cela dans cette vidéo, et c'est en français. David sera à Paris fin avril, juste avant le festival de Cannes et ce sera une belle occasion pour parler cinéma.

En résumé, David Gilmour comprend que son fils Jesse déteste l'école et qu'il faut trouver une solution avant que l'échec ne soit définitif. Il décide de lui faire arrêter l'école à condition qu'ils regardent ensemble trois films par semaine. Le cinéma est un bon prétexte pour passer des moments ensemble et c'est aussi la trame de fond du livre qui donne envie de voir ou revoir des dizaines de films parmi lesquels (choix personnels) Docteur Folamour, La Vie est belle, Jackie Brown, Certains l'aiment chaud, etc. 

La liste complète des films est ici : Téléchargement Liste-film-club C'est également une dimension intéressante du livre, l'auteur connaît tellement bien le sujet que l'on peut pour ainsi dire le lire comme une histoire du cinéma mondial.

Ce livre m'a beaucoup touché (C'est sans doute parce que je n'aimais pas non plus l'école. Moi ce sont les livres qui m'ont sauvé…) et il touchera, j'en suis sûr, tous les fils, les pères, et celles qui vivent avec eux (plus les cinéphiles bien entendu ;).

Un autre vidéo avec le père et le fils qui parlent ensemble du livre (cette fois ci, c'est en anglais), une belle complicité entre deux hommes.

Un extrait du livre :

« Alors, est-ce que tu as réfléchi à ce que nous nous
sommes dit ? » demandai-je.

Je voyais bien qu’il avait envie de se relever, mais cela lui était impossible. Il regarda tout autour de lui, comme si cette contrainte l’irritait. Puis il approcha son visage pâle du mien, comme pour me révéler un secret. « La vérité, chuchota-t-il, c’est que je ne veux plus jamais voir une salle de cours de toute ma vie. »

Mon estomac se noua. « C’est d’accord, alors. »

Il me dévisagea, le souffle coupé. Il attendait la contrepartie du donnant-donnant. « Juste une chose, dis-je. Tu n’auras pas à travailler, tu n’auras pas à payer une partie du loyer. Tu pourras te lever tous les jours à dix-sept heures si tu veux. Mais pas de drogue. Enfreins cette règle, et le marché tombe à l’eau.

– D’accord, répondit-il.

– Je suis très sérieux. Je te balance un immeuble entier sur la gueule si tu tombes là-dedans.

– D’accord.

– Une dernière chose », ajoutai-je. J’avais un peu l’impression de jouer à l’inspecteur Columbo.

« Quoi?

– Je veux que tu regardes trois films par semaine avec moi. C’est moi qui ferai la sélection. C’est la seule instruction que tu recevras.

– Tu te fous de moi», finit-il par dire au bout d’un moment.

Je ne perdis pas de temps. Dès le lendemain après-midi, je le fis s’asseoir sur le canapé bleu du salon, moi à droite, lui à gauche, je tirai les rideaux, et lui fis voir Les Quatre Cents Coups de François Truffaut (1959). Je m’étais dit que c’était une bonne introduction au cinéma d’art et d’essai européen, films qui, je le savais, l’ennuieraient jusqu’à ce qu’il ait appris à les regarder. Apprécier ces films, c’est comme apprendre une exception en grammaire.

Extrait du Film Club, David Gilmour.

Le film club

Twitter continue de grandir

En novembre dernier, nous avions la fierté d'annoncer que nous étions les premiers à publier un livre sur twitter.
Le phénomène twitter commence à peine en France et depuis quelques semaines, je découvre de plus en plus de nouveaux comptes chez mes amis.

Croissance-twitter

Présenté sur le blog de twitter, cette courbe ne laisse planer aucun doute : le phénomène n'a pas fini de progresser puisqu'on atteint maintenant près de 50 millions de tweets par jour ! Un autre phénomène intéressant à noter : seulement la moité de ces tweets sont en anglais.

Si vous êtes sur twitter, n'hésitez pas à me suivre @stephaneleduc et à suivre les éditions leduc.

Et (minute pub) si vous ne savez pas comment vous y prendre, mieux qu'un mode d'emploi : le livre de twitter qui vous permettra d'apprendre à appréhender le phénomène avec le sourire.

Livre-twitter

Robert Greene, un bon lancement !

Nous avons profité du café de l'amour organisé mercredi avec Robert Greene pour faire une visite au Virgin des Champs Elysées qui se trouve en face. La bonne surprise c'est qu'à peine une semaine après son lancement, l'Art de la séduction est déjà bien placé dans les listes (entre Jospin et l'Homme qui voulait être heureux… devant Chirac et Sarkozy ;-). Power, les 48 lois du pouvoir se trouve toujours dans la même liste !

Robert Greene est reparti pour Los Angeles ce week-end après une semaine intense durant laquelle il a répondu à de nombreuses interviews. Hélène nous fera un résumé de sa semaine sur le blog des éditions leduc.s

Vous pouvez allez voir par exemple son interview video sur Voici.fr On y apprend par exemple que Paris Hilton a lu deux livres en prison : La Bible et l'Art de la Séduction.

Enfin, je vous invite à voir son interview par Michael (qui va s'acheter un nouveau micro 😉 sur Esprit Riche.

Les femmes préfèrent les chaussures !

Un sondage publié en Angleterre montre l'importance relative des chaussures et des hommes dans le coeur des femmes (article du telegraph)

Ce que montre l'enquête, 92% des femmes interrogées se souviennent de la première paire achetée alors que seulement deux tiers se souviennent du premier homme embrassé 🙂

chaussure rouge

Encore mieux : 96% des femmes regrettent avoir dû jeter une paire de chaussure quand 15% se sentent désolées en larguant leur petit ami.

Pour en savoir plus sur les rêves les plus secrets et les plus inavoués femmes, n'hésitez pas à visiter le site de l'Association Européenne de Pornographie pour les Femmes (AEPF)

(entre nous, je croyais que c'était les sacs à main qui tenaient cette place dans leur coeur. Quelqu'un aurait eu connaissance d'un sondage comparant la place des sacs à main et des chaussures dans le coeur des femmes ?)