Les 3 lois du business

Encore une de mes blagues préférées, quelles sont les 3 lois du business ?

Réponse :

  1. Le cash-flow
  2. Le cash-flow
  3. Le cash-flow

En prime on peut ajouter une 4e loi : le cash-flow !

Cela peut paraître absolument stupide mais surveiller le cash doit toujours être la priorité. Normalement quand les encaissements sont supérieurs aux décaissements, le business respire. C’est le premier indicateur. Et bien sûr le cash vient des clients.

La différence entre comptabilité et gestion

Encore une belle erreur ou une belle leçon que je n’ai pas encore totalement digérée.

En démarrant un business, l’erreur fréquente est d’attendre de son comptable une aide pour organiser la gestion de son entreprise. Bien trop souvent, les experts-comptables ne le font pas et se cantonnent à exercer l’activité qu’ils ont apprise : tenir les livres légaux et faire les déclarations fiscales (et celles que l’on appelle sociales en France).

C’est bien dommage car l’entreprise manque tellement souvent d’une véritable direction financière, de conseils pour construire son cash-flow et comprendre son activité, ses marges, ses budgets…

Le métier de comptable se transforme, les tâches les plus basiques comme la saisie d’écritures sont de plus en plus automatisées. Cela va faire mourir certains cabinets mais va donner à d’autres l’occasion de se positionner sur ce conseil qui manque tellement souvent.

Moonriver, boîte à outils de gestion de l’éditeur

J’adore énoncer des évidences et celle-ci est de taille : l’édition se fait avec des auteurs. Aux démarrage des éditions Leduc, j’ai commencé comme tout le monde par créer des contrats, j’ai versé des avances, on a édité, fait imprimer, vendus nos premiers livres, 12 la première année… les premiers relevés de droits ont été fait en une journée sous excel, ce n’était pas très compliqué ;-).

Les années passant, il y a eu de plus en plus de livres, de reprises, de provisions, de droits dérivés, la SOFIA, etc. Ça devenait de plus en plus complexe (donc douloureux) et on finissait par redouter le début d’années et ses feuilles excel à remplir et vérifier…

En 2007, j’avais commencé à chercher s’il existait des outils sur le marché mais j’ai dû renoncer tant ce qui était proposé me paraissait disproportionné en terme d’investissement et de maintenance. Ce n’est qu’en 2009 que la société Meta-concept est revenue vers moi avec une proposition accessible, en mode hébergé.

On a rapidement commencé les formations et l’intégration de toutes les données dans le logiciel Signe avec pour objectif de terminer la reprise avant la fin de l’année. (je salue au passage le travail de Stéphanie qui a courageusement repris la majorité des données). Fin 2009, Pierre-Benoît nous a rejoint en qualité de contrôleur de gestion, ce qui nous a permis d’atteindre notre objectif : début 2010, l’ERP était opérationnel et nous avons pu sortir nos relevés de droits dans de très bonnes conditions.

La lune de miel a été de courte durée puisque patatras, le PDG de Meta-Concept vient me voir après la foire de Francfort en octobre 2010 pour m’annoncer qu’ils ont de grosses difficultés, la liquidation étant envisagée. Nous avons fait le point des solutions avec les autres clients et nous avions très peu de solution de repli, de plus celles-ci étaient très coûteuses.

Meta-Concept est finalement parti en liquidation. Heureusement pour nous et les autres clients, un repreneur avec un vrai projet industriel s’est présenté en la personne de Emmanuel Vial, fondateur et dirigeant de la société Moonriver. Emmanuel a eu la bonne idée de reprendre Alain Gillet, ce qui fait que nous avons depuis une solution qui tourne parfaitement.

Je profite de la publicité qu’ils ont passé la semaine dernière dans Livres Hebdo pour leur faire à mon tour un peu de promo. Si vous êtes éditeur, ne vous privez pas d’un tel outil « anti-migraines » 😉

Les entrepreneurs changent le monde

Sous le titre "Entrepreneurs can change the world", cette vidéo circule pour une pétition dont l'objet est de créer une journée nationale de l'entrepreneur, aux USA, le 19 novembre.

via www.youtube.com

L'idée d'une journée de l'entrepreneur est excellente, qu'attendons-nous pour faire la même chose en France ?

Vidéo du salon du livre 2010

Sur le site de notre partenaire informatique Méta-concept, une petite vidéo de la présentation à laquelle j'ai participé lors du dernier salon du livre. Bien sûr, ça valorise leurs produits mais c'est normal, ils sont formidables 😉

Salon du livre
 

le CJD, Centre des Jeunes Dirigeants

Je crois qu'il est temps pour moi de faire un "coming-out". Rien de grave rassurez-vous mais depuis quelques mois, je participe à un mouvement qui s'appelle le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants). Ce truc bizarre réunit tout simplement des patrons qui ont envie de réfléchir, se former, expérimenter et s'engager. 

Je vous invite à découvrir ce film promotionnel (j'adore le passage dans lequel il est question d'expérimenter les femmes dans le milieu du béton prêt à l'emploi… bien sûr que ça peut marcher ;-).

Le mouvement a été créé en 1938 par Jean Mersch et d'autres jeunes patrons qui souhaitaient "réhabiliter la fonction patronale" et "mettre l'économie au service de l'homme". C'était l'époque du Front Populaire et les mentalités avaient un grand besoin de changement. Depuis, le CJD est toujours en pointe (à voir, l'historique des propositions). Avec des concepts comme la performance globale (économique, sociale et sociétale), Le CJD fait avancer une nouvelle façon de considérer l'entreprise dans son ensemble.

Ce qui m'a le plus fasciné avec cette démarche, c'est sa modernité. Je théorise un peu : au XXe siècle, nous sommes passé d'une ère durant laquelle les organisations efficaces étaient pyramidales, avec un sommet pensant et une mode d'action essentiellement vertical, à un monde matriciel dans lequel les individus ont plus d'autonomie et agissent entre eux. C'est par exemple le mode de fonctionnement de l'encyclopédie wikipedia qui ne fonctionne qu'avec les initiatives individuelles. 

A titre d'illustration, je vous invite à voir ou revoir la conférence donnée par David Weinberger à LeWeb'08.