Le bicarbonate, une sale blague !

Je suis tombé sur un article de blog qui raconte une expérience que l’on peut faire avec une bouteille de ketchup et un peu de bicarbonate (baking soda en anglais).

La recette est détaillée sur ce billet de blog : Shake it! – ReflectionOf.Me

Quand on mélange du vinaigre et du bicarbonate, la réaction dégage du gaz carbonique. Rien de dangereux en temps normal mais si on respecte le mode opératoire décrit et que l’utilisateur secoue la bouteille, il paraîtrait que l’on se retrouve avec un geyser de ketchup dans les mains.

Sauf si vous avez besoin de repeindre votre appartement, je ne vous recommande évidemment pas l’expérience… mais si vous tentez quand même, soyez gentils de partager vos photos.

Rien à voir, je teste l’affiliation sur notre site donc n’hésitez pas à cliquer sur l’image :

Le bicarbonate malin De Michel Droulhiole - Leduc.s éditions
Le bicarbonate malin

Etes-vous satisfait de votre vie sexuelle ?

J’adore ce genre de titre… Un peu beaucoup racoleur comme peut l’être la presse (et l’édition aussi, soyons honnête ;-)). C’est le genre de titre qui vous en apprend presque autant que l’article vers lequel il est sensé renvoyer.

Une enquête menée auprès de 1000 adultes répond à la question de savoir ce qui les mets dans un état d’esprit disons coquin. Hé bien pour les femmes comme pour les hommes, il n’y aurait rien de mieux qu’un dîner et une bouteille de vin. Sinon, il y a d’autres trucs mais il est tard, je ne vais pas tout vous raconter et il ne me reste même plus une heure aujourd’hui…

Voici le lien : Are You Happy with Your Sex Life? (Survey) | Love + Sex – Yahoo! Shine.

La créativité selon John Cleese

John Cleese, célèbre membre des Monthy Python s’est fixé comme objectif d’apprendre chaque jour quelque chose de nouveau (c’est une très bonne démarche :-)) Aujourd’hui, je vous propose donc de suivre cette vidéo et d’en profiter pour apprendre quelques clés pour apprivoiser la créativité.

Dormez sur vos problèmes

Quand on peine à trouver la solution à un problème, il arrive souvent que celle-ci survienne lorsqu’on ne s’y attend pas, par exemple après une nuit de sommeil. John évoque également un manuscrit perdu qu’il a dû réécrire de mémoire. Lorsqu’il a retrouvé l’original, il s’est rendu compte que le second était significativement meilleur*. C’est selon John Cleese la preuve que l’inconscient continue à travailler. Le tout est de se mettre dans un état d’esprit qui permette à ces idées d’émerger.

Des oasis contre les interruptions

C’est l’idée simple et pourtant essentielle de son speech : pour la créativité, il n’y a pas pire chose que d’être interrompu. Pour être dans les conditions d’être créatif, il n’y a selon Cleese qu’une solution, se créer des sortes “oasis”, c’est à dire se fixer des limites de temps et d’espace pour être tranquille. Au milieu de nos vies stressées, il faut savoir se mettre à l’abri des interruptions.

Un exemple

Pour conclure, à voir ou à revoir, un des meilleurs moments des Monty Python : le ministère des marches absurdes (Ministry of Silly Walks). Réussir à marcher de la sorte est une belle preuve de créativité 😉

* N’y voyez aucune suggestion ou intention cachée de ma part 😉

Un monde sans comic sans

Un monde sans comic sans, c'est un mouvement de plus en plus fort qui se répand sur la toile : il faut lutter contre la comic sans !

J'avoue avoir moi-même pêché par le passé (ne comptez pas sur moi pour vous montrer, j'en ai trop honte). Mais maintenant, c'est fini, on ne l''utilise plus 😉

Un exemple :

DF50A295-B528-4254-8394-50A9594D3B87.jpg

Avouez que c'est mieux comme ça :

D7F988E0-2F3D-4C33-8A2B-45ABE940923C.jpg

Mais je vous embête avec les détails, c'est le fond qui est important : vive le vélo ! Si vous venez nous voir à partir du mois de mai, vous pourrez prendre la troisième option puisque nous aurons une station de vélib devant la porte 🙂

Du livre 1.0 au livre 3.0

Je ressors cette vidéo que vous avez peut-être déjà vue. Bien avant Gutenberg, le livre a connu une première révolution lorsque nous sommes passé du rouleau de papyrus au codex.

Ces deux énergumènes m'amusent toujours, tant cela illustre bien les résistances et les blocages face aux nouvelles technologies, nouveaux outils, nouvel erp… des dialogues comme ça, j'en vois tous les jours 😉 pas vous ?

Cette année, au salon du livre, le mot numérique est sur toutes les lèvres et c'est à cette occasion que j'interviendrai mardi 30 mars à 11h, en compagnie de Alain Pierrot et Dominique Bigourdan, sur le stand de l'ASFORED.

Sinon, n'hésitez pas à passer me voir sur le stand de notre diffuseur Dilisco, K59. J'y serai lundi une bonne partie de la journée.

Une typo qui a du chien

Le choix d'une typo est toujours un moment crucial dans l'édition.

Chien-typographes

Pas sûr que ça puisse aider à faire nos choix mais c'est une approche amusante qui a été développée par une agence de design autrichienne (sans jeu de mot 😉

J'essaye d'imaginer quelle police associer au Saint-Bernard ou au Chihuahua… et vous ?

La fin de l’édition ?

Le monde du livre est en train de changer, ça ne fait aucun doute. Pour certains, le futur est angoissant et on parle ici ou là de la fin des éditeurs, la fin des libraires, la fin des distributeurs, la fin des imprimeurs, la fin des correcteurs, la fin des attachées de presse, la fin du papier, la fin de la culture, la fin de l'intelligence, la fin des haricots… Je vous propose de regarder cette vidéo (en anglais) qui est une très belle illustration de ce que signifie changer de regard 🙂