How to be persistent

Yesterday, I attended a Do Lecture‘s workshop for the first time. David Hieatt was giving his best practices about How A Simple Newsletter Can Transform Your Business.


No regret, that is where I needed to be since I am currently asking myself so many questions about branding and marketing. 

My biggest takeaway? I really loved the idea of limiting a design brief to five words. 

Soon I am going to start Eddison books newsletter. Stay tuned!

PS: the last side effect of this day is that I am now a fan of Hiut Denim and I am considering buying a pair…

La pudeur d’Apple

Dans un monde numérique parfait, il n’y aurait pas de censure. Quand on passe par des distributeurs comme Apple et Amazon, nos livres numériques sont contrôlés et peuvent être bloqués pour des raisons diverses, variées et parfois incompréhensibles.

Nos amis américains d’Apple ont une politique assez simple : pas de nudité sur iTunes. Steve Jobs s’était même vanté à une époque d’avoir fait de l’iphone un espace sans pornographie. Bon, ok…

Ça nous a posé problème récemment pour un livre du Docteur Gérard Leleu et qui traite du clitoris. Ce n’est pas le sujet qui est censuré mais la photo de couverture :

La caresse de Vénus De Gérard Leleu - Leduc.s éditions
La caresse de Vénus

Que doit faire un éditeur ? Ça n’aurait pas de sens de faire une nouvelle couverture et je n’ai pas non plus envie de cacher le fait que ce soit censuré…. Alors on a fait un joli cache-sexe vert :

J’espère que ça va passer. Qu’en pensez-vous ?

 

Visite à l’heure des mamans

Ce matin, j’ai pris le train à Saint-Lazare… Ce n’était pas pour partir en vacances mais pour rendre visite à une jeune librairie, l’heure des mamans. Charles Frassy et  son épouse Lucile ont ouvert une librairie à Versailles au 9 rue de la Paroisse il y a un peu plus d’un an. J’avais rencontré Charles à la journée du club Melcion l’an dernier et nous avions évoqué les perspective du marché du livre. Je m’étais promis leur rendre visite, c’est chose faite 😉

Voilà des entrepreneurs passionnés qui réinventent le métier de libraire. A l’heure d’internet et d’Amazon, il ne suffit plus d’avoir des livres dans des rayons ou en devanture et un bon emplacement, il faut aussi proposer une expérience de vie aux lecteurs, être force d’attraction. C’est ce que font Lucile et Charles en proposant d’un côté un salon de thé et des livres pour les mamans et à l’arrière un espace pour les petits avec des livres (bien-sûr) mais aussi des jouets et de temps en temps des animations.

Lucile et Charles, libraires à Versailles

Si vous passez à Versailles, n’hésitez pas à passer leur dire bonjour, sinon vous pouvez aussi les suivre sur leur page facebook.

Des entrepreneurs français qui écrivent l’édition du 21e siècle

Les 13 et 14 juin prochains aura lieu à Paris le salon online expo, deux jours pour parler numérique, internet, multisupport et multicanal mais aussi pour parler livre puisque j’ai accepté l’invitation de Lorenzo Soccavo à participer à une table ronde intitulée Des entrepreneurs français qui écrivent l’édition du 21e siècle.

Pendant 2 heures, j’aurai donc l’occasion de discuter avec Sophie DENIEL, PDG et créatrice de bookBéo, Jean-Yves HEPP, PDG et créateur de QOOQ ainsi que Jean-Charles FITOUSSI de Move & Read. Je serai donc le seul à représenter un business papier traditionnel (Je ne vous cache pas que j’ai un peu le trac…).

J’ai droits à quelques invitations alors contactez moi si vous souhaitez être sur ma liste.

Conférence biens techniques GFK 2012

Depuis deux ans, j’ai la chance de pouvoir suivre la conférence sur les produits média et entertainment et pour la première fois cette année, j’ai eu le plaisir d’être invité à une conférence organisée par GFK sur les biens techniques. (en bonus, l’occasion de revisiter le Palais Brongniart qui abrita autrefois la bourse).

Il s’agissait pour François Kipfel, DGA retail and technology France, de présenter ce marché de l’électronique grand public qui comprend aussi bien le grille-pain que le téléviseur, le téléphone mobile ou l’ordinateur personnel. Dans sa globalité, ce marché est en baisse mais il me semble que ce soit surtout dû aux cycles de renouvellement de certains produits, je pense en particulier aux téléviseurs…

Je ne suis pas dans cette industrie mais les chiffres sont éloquents : si on additionne les écrans qui seront vendus en 2012 (en plus du parc installé), on peut considérer que l’ensemble des français seront bientôt en permanence en présence d’un écran connecté sur internet…

Rien que pour le marché des tablettes, 1,5 millions qui ont été vendues en 2011 plus 3 millions en 2012, ça fait 4,5 millions. Pour les smartphones, en faisant le même calcul, on dépasse les 25 millions !!!