Mumbai and twitter

Avec internet et les réseaux sociaux comme twitter, les remontées d'information sont tellement rapides qu'on peut se demander si les média classiques ne sont pas dépassés.

La violence de cette attaque terroriste à Mumbai m'a effrayé et comme tout le monde, j'éprouve une grande peine pour toutes les victimes et autant d'effroi devant une telle violence mais cette catastrophe a également mis en lumière l'évolution des médias et l'importance que prend l'UGC (User Generated Content) sur la toile.

Un média traditionnel est une entreprise avec équipe limitée en nombre et lorsqu'on fait une recherche comme sur search.twitter.com, on découvre que ce sont des milliers (et donc presque une infinité) de personnes qui reportent. Cela est évidemment à double-tranchant car là où un journaliste sérieux doit vérifier une information avant de la publier, la question que l'on doit se poser est : quels sont les garde-fous sur twitter ?

Comments

comments