Faut-il préférer le livre électronique ou le livre papier ?

Sur ReadWriteWeb, un premier post de Richard MacManus nous donne 5 raisons de préférer le livre électronique (ebook) au livre papier.

  1. Le Social Highlighting, c'est à dire la possibilité de partager ce que l'on souligne. La nouveauté est en effet qu'on n'est plus seul face à sa lecture.
  2. Les notes : au lieu d'écrire dans la marge, la possibilité de taper ses notes (et de les récupérer).
  3. Les dictionnaires intégrés : pas la peine d'aller chercher le dictionnaire dans l'étagère.
  4. La possibiilté de twitter ou d'envoyer sur facebook des citations (encore une fois, de partager sa lecture)
  5. La recherche : c'est sans doute un des aspects les plus pratiques de la lecture sur eBook.

Mais dès le lendemain, Richard MacManus publiait un autre billet intitulé 5 raisons pour lesquelles préférer le livre papier.

  1. le toucher (ah le papier 😉
  2. Packaging : hé oui, il y a la couverture.
  3. Le partage : rien à dire, il est plus facile de prêter un livre.
  4. Pour le garder : oui, on sait qu'un livre peut rester pendant des siècles dans une bibliothèque. Qu'en est-il du kindle ?
  5. Les livres d'occasion : j'ai longtemps acheté mes livres chez Gibert mais depuis que je suis éditeur, je suis moins fan 😉

La Bibliothèque d'Alexandrie

Bien sûr, je trouve que les avantages du livre papier sont écrasants : c'est d'abord économique, facile à transporter et à offrir mais surtout, ça ne tombe jamais en panne de batterie. Pourtant, la comparaison n'est pas tout à fait juste car quand j'ai un livre électronique dans la main, ce n'est pas tout à fait un livre, c'est un potentiel de milliers de livres et quelque part, c'est toute la connaissance du monde qui est accessible, à portée de doigts.

Comments

comments

4 Replies to “Faut-il préférer le livre électronique ou le livre papier ?”

  1. Juste une petite question pour alimenter votre réflexion de votre post que je trouve pertinent > pour les générations qui sont nées avec un écran entre les mains et qui seront les lecteurs de demain, je ne pense pas le toucher du papier sera un argument de poids.

Comments are closed.