le CJD, Centre des Jeunes Dirigeants

Je crois qu'il est temps pour moi de faire un "coming-out". Rien de grave rassurez-vous mais depuis quelques mois, je participe à un mouvement qui s'appelle le CJD (Centre des Jeunes Dirigeants). Ce truc bizarre réunit tout simplement des patrons qui ont envie de réfléchir, se former, expérimenter et s'engager. 

Je vous invite à découvrir ce film promotionnel (j'adore le passage dans lequel il est question d'expérimenter les femmes dans le milieu du béton prêt à l'emploi… bien sûr que ça peut marcher ;-).

Le mouvement a été créé en 1938 par Jean Mersch et d'autres jeunes patrons qui souhaitaient "réhabiliter la fonction patronale" et "mettre l'économie au service de l'homme". C'était l'époque du Front Populaire et les mentalités avaient un grand besoin de changement. Depuis, le CJD est toujours en pointe (à voir, l'historique des propositions). Avec des concepts comme la performance globale (économique, sociale et sociétale), Le CJD fait avancer une nouvelle façon de considérer l'entreprise dans son ensemble.

Ce qui m'a le plus fasciné avec cette démarche, c'est sa modernité. Je théorise un peu : au XXe siècle, nous sommes passé d'une ère durant laquelle les organisations efficaces étaient pyramidales, avec un sommet pensant et une mode d'action essentiellement vertical, à un monde matriciel dans lequel les individus ont plus d'autonomie et agissent entre eux. C'est par exemple le mode de fonctionnement de l'encyclopédie wikipedia qui ne fonctionne qu'avec les initiatives individuelles. 

A titre d'illustration, je vous invite à voir ou revoir la conférence donnée par David Weinberger à LeWeb'08.

Comments

comments